Nos conseils à Boris Johnson pour réussir (enfin) sa négociation

Conseil n°1 : Être clair sur ses objectifs

Laurent Combalbert a l’habitude des discussions difficiles. Ancien négociateur du RAID, l’unité d’élite de la police, il a ensuite fondé ADN Group, une société qui gère aussi bien des kidnappings que de grosses négociations commerciales. Pour lui, les tractations en cours sur le Brexit comportent des similitudes avec les prises d’otage : « Il s’agit de situations complexes où il faut savoir qui influence, qui décide, quels sont les points d’entrée et de sortie de la négociation » énumère-t-il.

C’est là que survient le premier problème. « Pour que les parties puissent discuter et éventuellement modifier leurs propositions, il faut un objectif commun partagé qui soit clair, assure Laurent Combalbert. Avec le Brexit, je ne suis pas sûr qu’il y ait cet objectif commun ». « Le Brexit illustre la grande difficulté de négocier avec quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il veut », renchérit Aurélien Colson, professeur de science politique et directeur de l’Institut de recherche et d’enseignement sur la négociation (IRENÉ) à l’Essec. A charge pour « BoJo », donc, d’être un peu (voire beaucoup) plus explicite.

 

https://www.20minutes.fr/monde/2630083-20191017-brexit-conseils-boris-johnson-reussir-enfin-negociation

Publié il y a 4 semaines